Pourquoi apprendre à séduire est la pire des idées

Voici une petite histoire tout ce qu’il y a de plus vrai. À la fin de l’adolescence, j’ai pris la décision de perdre ma virginité et de rencontrer des filles. J’étais timide et maladroit. Je n’avais encore jamais cherché de conseils de drague sur internet, ni lu de livres sur la séduction. J’ignorais totalement qu’il existait une industrie qui s’affairait à montrer aux jeunes hommes à coucher avec des filles.

Alors pour arriver à mes fins, je me suis servi uniquement de ma logique. J’ai soigné mon apparence, je me suis arrangé pour me faire de nouveaux amis et j’ai fait mon possible pour être une présence positive pour eux. Et ça a fonctionné. Je me suis fait inviter dans des soirées, et j’ai effectivement perdu ma virginité comme je l’espérais! J’ai même couché avec quelques filles supplémentaires ici et là! Mais j’étais loin, très loin, d’avoir l’impression d’être un séducteur naturel. En plus d’être plutôt rares, mes succès étaient fragiles et je n’avais pas les filles que je voulais réellement. Les très belles filles avec du statut social me terrorisaient plus que jamais, comme si elles étaient d’une espèce différente de la mienne.

Puis au cours d’une soirée de retrouvailles, un vieil ami m’a conseillé de lire le livre « The Game » de Neil Strauss. Ce livre qui raconte comment un homme ordinaire et timide devient l’un des plus grands séducteurs au monde grâce à une communauté de séduction sur internet fut pour moi une révélation. Style, l’alter ego de l’auteur du livre, est rapidement devenu mon héros et j’ai plongé tête première dans les conseils de séduction dont regorgent internet.

J’ai alors tout appris. J’ai appris à me présenter d’une manière impeccable, à être drôle et dynamique, à avoir des sujets de conversation originaux que les femmes sont supposées apprécier, à échanger nos numéros de téléphone naturellement, à texter de manière à créer de l’intérêt… j’ai même appris à faire des tours de magie pour les moments où on a plus rien à dire!

Et soudain…

 

Ma vie sexuelle est devenue un vrai désert.

Pire qu’avant.

Même si je sortais soir après soir, que je rencontrais maintenant des dizaines et des dizaines de filles par semaines, il pouvait se passer des mois sans qu’il n’y ait d’action dans mon lit.

Pourtant, en apparence j’étais devenu excellent pour draguer! Socialement, j’arrivais à attirer l’attention de plusieurs personnes en même temps. J’arrivais à approcher pratiquement toutes les filles que je voulais et à créer des interactions divertissantes. À force de me pratiquer, j’étais enfin sorti de ma coquille, je prenais confiance en moi et la timidité disparaissait. J’étais intéressant, j’étais dynamique, j’avais fière allure et j’arrivais à bien cacher toutes mes insécurités! J’arrivais même à embrasser des filles de manière assez régulière. Mais tout cela ne restait qu’un jeu. Lorsque c’était le temps de passer aux choses sérieuses, c’était comme si je n’avais jamais été une vraie personne aux yeux de ces filles, et elles s’éloignaient.

Pendant des mois et des mois, quoi que je fasse, plus rien ne fonctionnait.

J’aurais voulu ne jamais apprendre à séduire.

 

La vallée dérangeante

Puis un jour, en lisant un article sur la robotique et les images de synthèse 3D, j’ai compris ce qui m’était arrivé. Un journaliste expliquait ce qu’était la vallée dérangeante, et ce fut pour moi une nouvelle révélation.

La vallée dérangeante, c’est une théorie scientifique voulant que plus un robot ou un personnage en 3D ressemble à un être humain, plus il provoque une répulsion primaire en nous. Plus évolué dans son imitation de l’apparence humaine il est, plus nous sommes instinctivement dégoutés par ses imperfections. Car malgré tous les efforts de leurs créateurs, nous sentons toujours que quelque chose cloche. Et nous le trouvons tout simplement creepy.

C’est que les robots et les personnages de synthèse “réalistes” ont toujours de microscopiques petits détails qui font en sorte qu’ils n’ont pas l’air totalement vrais. Il y a toujours quelque chose dans les yeux, dans l’élasticité de la peau, dans les micros mouvements musculaires qui fait que nous savons instinctivement qu’ils sont faux. Nous détectons quelque chose d’irréel dans leur façon d’être et nous ne pouvons faire autrement que de ressentir une forme de mépris et de dégout envers eux. Nous voulons les rejeter.

Image: YouTube/Medal of Honor: Warfighter

Image: YouTube/Medal of Honor: Warfighter

C’est que face à une entité qui cherche visiblement à simuler quelque chose (l’apparence humaine), notre cerveau primitif perçoit un danger potentiel. Il sait qu’il ne peut faire confiance à ce qui se trouve devant lui, alors il provoque en nous une réaction de dégout pour que nous refusions de créer un rapport intime avec cette chose qui est peut-être malade ou qui possède de mauvaises intentions.

Image: wikipedia

Même si je n’étais pas un robot ni un personnage 3D, j’étais en pleine vallée dérangeante moi-même. En apprenant à séduire, j’avais perdu mon naturel. Lors de mes premiers succès quelques années auparavant, j’étais à l’image du Tintin d’Hergé. Je n’étais pas parfait et mes traits étaient parfois grossiers et maladroits, mais les filles étaient prêtes à me prendre comme j’étais car j’étais naturel. Instinctivement, elles faisaient confiance aux défauts qu’elles voyaient. Elles y voyaient même quelque chose d’attachant.

Lequel préférez-vous? Image: Paramount

Mais quand j’ai appris à séduire, je me suis transformé en un Tintin version Spielberg. J’avais du budget, des connaissances et la technologie de mon côté… mais quand les filles me côtoyaient, elles ressentaient de manière viscérale qu’elles n’avaient pas affaire à un vrai être humain. Et malheureusement, elles ne pouvaient faire autrement que de s’éloigner, sentant que quelque chose clochait avec moi.

C’est de cette manière que j’ai su qu’apprendre à séduire est une mauvaise stratégie pour n’importe quelle personne qui veut changer sa vie. En tant qu’êtres humains, les femmes que nous cherchons à séduire sont parfaitement équipées pour détecter les simulations. Lorsque nous vivons des difficultés dans notre vie sexuelle et amoureuse, simuler notre personnalité pour tenter de plaire est donc la pire des stratégies à adopter!

Nous sommes le résultat direct de 3.8 milliards d’années d’évolution génétique. Nous avons, dès notre naissance, tout ce qu’il faut pour obtenir le succès relationnel que nous désirons. Lorsque nous vivons des difficultés, la réponse ne se trouve jamais à l’extérieur de nous, mais bel et bien à l’intérieur. Toujours. Et c’est lorsque j’ai compris cette vérité et que j’ai découvert la dynamique des 4 éléments que ma vie s’est réellement transformée.

Notre carte mentale des relations hommes-femmes contient 4 éléments susceptibles d’avoir un impact majeur sur notre niveau d’épanouissement sexuel et romantique. Lorsque ceux-ci sont dans un mauvais état à cause d’un développement problématique, apprendre des « trucs » de séduction et faire semblant d’être plus à l’aise que nous le sommes réellement pourra être une activité divertissante pour un temps, mais pas épanouissante sur le long terme.

S’engager dans un processus de compréhension et de transformation de ses propres paradigmes naturels est, j’en suis absolument convaincu, la meilleure voie pour transformer du tout au tout sa vie romantique et sexuelle.

 

 

L’agressivité comme promesse de sécurité?

   Agressivité, sens aigu de la compétition, infidélité, impulsivité... ces traits pas toujours utiles en société peuvent être naturellement provoqués ou amplifiés par la présence de testostérone. Si ces traits de caractère sont fuis par bon nombre de femmes dès...

Quand les femmes paraissent trop parfaites

De tout temps, les hommes ont été fascinés par la beauté et la nudité des femmes. De nombreuses représentations de femmes nues comptent parmi les plus anciens artéfacts préhistoriques jamais retrouvés! Dès l’avènement d’un nouveau médium permettant de créer une image,...

The Notebook & la psychologie évolutive féminine

The Notebook (N’oublie jamais en France, Les pages de notre amour au Québec) est un film d’amour sorti en 2004 et qui est depuis devenu un film culte pour bien des femmes en manque de romantisme. Plusieurs d’entre elles n’hésitent pas à le décrire comme étant l'un des...

L’agressivité comme promesse de sécurité?

   Agressivité, sens aigu de la compétition, infidélité, impulsivité... ces traits pas toujours utiles en société peuvent être naturellement provoqués ou amplifiés par la présence de testostérone. Si ces traits de caractère sont fuis par bon nombre de femmes dès...
Continuer

Quand les femmes paraissent trop parfaites

De tout temps, les hommes ont été fascinés par la beauté et la nudité des femmes. De nombreuses représentations de femmes nues comptent parmi les plus anciens artéfacts préhistoriques jamais retrouvés! Dès l’avènement d’un nouveau médium permettant de créer une image,...
Continuer

The Notebook & la psychologie évolutive féminine

The Notebook (N’oublie jamais en France, Les pages de notre amour au Québec) est un film d’amour sorti en 2004 et qui est depuis devenu un film culte pour bien des femmes en manque de romantisme. Plusieurs d’entre elles n’hésitent pas à le décrire comme étant l'un des...
Continuer

Guillaume le rêveur

Guillaume est un très beau jeune homme, mais il doute constamment de lui et de sa propre valeur humaine et sexuelle. De peur d’être jugé inférieur, il s’efforce continuellement de se montrer sous son meilleur jour. Sa garde-robe est constamment renouvelée au goût du...
Continuer

Pourquoi apprendre à séduire est la pire des idées

Voici une petite histoire tout ce qu’il y a de plus vrai. À la fin de l’adolescence, j’ai pris la décision de perdre ma virginité et de rencontrer des filles. J’étais timide et maladroit. Je n’avais encore jamais cherché de conseils de drague sur internet, ni lu de...
Continuer

Les “Dick-Pics” surprises, qu’est-ce que la science en pense?

Les hommes ont-ils découvert une nouvelle technique de séduction qui fonctionne réellement malgré qu’elle soit récriminée socialement, ou faut-il croire les femmes lorsqu’elles disent être « turn off » par la réception d’une dick-pic non réclamée? Une...
Continuer

Les “Dick-Pics” surprises, qu’est-ce que la science en pense?

Les hommes ont-ils découvert une nouvelle technique de séduction qui fonctionne réellement malgré qu’elle soit récriminée socialement, ou faut-il croire les femmes lorsqu’elles disent être « turn off » par la réception d’une dick-pic non réclamée?

Une dick-pic surprise, rappelons-le, c’est l’envoie de photos de son propre pénis-tout-en-érection par message texte à des femmes qui ne s’y attendent pas.  Bien que toutes les femmes que j’ai entendues s’exprimer publiquement sur le sujet s’entendent pour dire que c’est une tactique contre-productive pour les séduire, le phénomène semble continuer de prendre de plus en plus d’ampleur avec le temps! En effet, de plus en plus d’hommes utilisent ce qui semble être une technique de charme 2.0 pour tenter de séduire de plus en plus de femmes.

NB: Cet article concerne strictement les dick-pics surprises provenant d’un homme avec qui la relation n’est pas préalablement sexuée. Cet article ne concerne pas les dick-pics survenant au sein d’une relation où la dynamique de séduction est déjà bien enclanchée.

Il faut le dire, ce ne sont pas tous les adeptes des dick-pics qui cherchent à séduire leur cible lorsqu’ils s’exécutent. Les motivations derrière un tel envoi peuvent être multiples. Avant de se pencher sur les hommes qui veulent séduire grâce à leurs photos explicites, intéressons-nous brièvement aux autres raisons qui peuvent pousser un homme à envoyer ce type d’image :

 

Exhibitionnisme

Lorsqu’un exhibitionniste envoie une photo de son engin à une femme, son objectif n’est pas de l’exciter elle, mais bien de s’exciter lui-même. Il cherche à faire monter son propre niveau d’excitation sexuelle en fantasmant sur l’idée qu’une personne est en train de regarder sa photo. L’idée d’ainsi commettre un geste « non consenti » et d’être potentiellement réprimandé augmente la production d’adrénaline de ces hommes, ce qui a pour conséquence de mener leur excitation sexuelle initiale à un autre niveau. Ces pratiques sont bien souvent des dépendances en bonne et due forme, et n’ont rien à voir avec la séduction.

 

Un acte d’agression 

Ce n’est malheureusement pas tous les hommes qui se sentent en sécurité dans leur identité masculine. Pour ceux qui vivent une insécurité masculine de manière plus agressive, une dick-pic surprise peut-être une manière de désactiver l’angoisse du rejet et de la castration. En donnant l’impression à la femme qu’elle n’a pas le choix de voir ces images, l’homme a ainsi l’impression d’avoir du pouvoir sur cette dernière!

En imposant l’image de son érection, il essaie de désactiver sa peur du pouvoir intrinsèque qu’on les femmes de le rejeter : « J’ai quelque chose que tu n’a pas (un pénis) et cette chose me donne théoriquement du pouvoir sur toi (le pouvoir de te dominer sexuellement) ».  Dans de telles circonstances, une dick-pic est tout simplement une tentative risible d’intimidation de la part d’un mâle apeuré par le pouvoir discrétionnaire de la femme à qui il l’envoie.

La plupart des dick-pics ont cependant une connotation beaucoup plus ludique et séductrice de la part d’hommes tout simplement maladroits.

 

Lorsque c’est tout simplement une tentative de séduction

Soyons honnête, la plupart des hommes aimeraient beaucoup recevoir des photos de seins, de fesses ou de vulve-surprise de la part de leur jolie connaissance du boulot ou de l’école. On aimerait ça, tout simplement parce qu’on trouve ça beau et que les images sexuelles, ça nous excite. On est fait comme ça, et ça ne changera pas. En plus, le simple fait de penser que vous voulez coucher avec nous (et qu’on serait donc des mâles aptes à se reproduire), ça nous fait sentir bien. C’est aussi simple que ça.

La plupart des gars qui envoient de telles photos font probablement une simple projection de leur propre mode de pensées : « si j’aimerais recevoir une photo de ses boules en surprise, elle va aimer recevoir une photo de mon batte en surprise! 1+1=2, c’est simple et efficace! ». C’est une manière de sexualiser la conversation directement sans risquer de s’enfarger dans des subtilités relationnelles qu’il ne maitrise pas totalement.

Alors la grande question… est-ce efficace ?

 

Un peu de science

Il y a quelques années, des chercheurs de l’université Queens à Kingston en Ontario ont prouvés ce que bien des gens se doutaient déjà : les images sexuellement explicites ne créent pas du désir de la même manière chez les femmes que chez hommes. Les femmes peuvent bel et bien devenir sexuellement très excitées à la vue d’images sexuelles. Mais pour que ça se produise, ces images doivent avoir du sens dans le système de pensée des femmes en plus d’être sexuellement explicites!

Sans contexte narratif adéquat, une image explicite (comme celle d’un pénis presque anonyme en érection) ne créée généralement pas de désir sexuel chez les femmes!

 

Ce que ça veut dire, pour les dick-pics

Si un stimulus visuel à connotation sexuelle n’est pas suffisant pour créer un désir sexuel subjectif et ressenti dans le corps d’une femme, le fait de recevoir une dick-pic surprise de la part d’un homme envoie malgré tout beaucoup d’informations à son sujet. Le processus mental d’une femme qui vient de recevoir une dick-pic peut ressembler à ceci :

Cet homme est prêt à sexualiser notre relation, et il ne passe pas par quatre chemins pour le faire. Ce n’est pas un candidat pour la friendzone, je dois prendre une décision MAINTENANT quant à savoir si je veux poursuivre ou non le processus relationnel avec lui.

Si c’est généralement une très bonne idée de sexualiser l’interaction lorsque nous discutons avec une femme qui nous intéresse, le timing et la manière de le faire sont extrêmement importants. Généralement, les forcer à prendre une décision rapidement, ça passe très mal.

Pour plusieurs raisons qui sont vues en détail dans le livre Les 4 éléments de la séduction, les femmes ont généralement besoin d’un certain niveau de confort avec un homme avant d’être prêtes à s’engager dans une conversation ayant des connotations sexuelles suggestives avec lui. Elles ont besoin de savoir qu’elles seront en mesure de contrôler le rythme et l’intensité de la sexualisation jusqu’au rapprochement physique en tant que tel, s’il devait avoir lieu. C’est tout simplement une question de survie : les hommes qui ne savent pas lire les signaux de fermeture sexuelle existent, tout comme ceux qui se refusent tout simplement de les respecter même s’ils savent les lire. Lorsqu’elle interagit avec un partenaire potentiel, une femme doit s’assurer que ce dernier n’est pas l’un d’entre eux!

Les hommes qui utilisent la technique du dick-pic pour séduire passent outre ce partage de l’escalade d’intimité souvent nécessaire à l’éclosion du désir sexuel féminin. Ils s’approprient l’entière responsabilité de ce qui devrait être, pour la grande majorité des femmes, un dialogue à deux sens.

La femme qui vient de recevoir une dick-pic surprise se retrouve ainsi devant un fait accompli : la conversation a pris une tournure sexuelle forte sans qu’elle n’ait eu à participer au processus. Elle n’a pas eu à tester ses propres techniques de séduction et n’a probablement pas un portrait précis de son interlocuteur. Malgré tout, elle doit maintenant prendre une décision rapide avec les informations qu’elle a sur à son sujet:

  • Il ne maitrise définitivement pas les subtilités du langage relationnel: sa santé émotionnelle ou son quotient intellectuel sont probablement déficients à un niveau ou un autre.
  • Il possède une piètre compréhension du processus d’attirance et d’allumage du désir sexuel féminin: il risque d’être décevant au lit.
  • Il ne me laisse pas participer au processus naturel de séduction : je n’ai pas à prouver que je suis moi-même une femme de haute valeur pour lui, alors il est probablement un peu désespéré d’avoir une relation sexuelle.
  • Il n’a pas sondé le terrain à savoir si j’étais intéressée par une telle image: si notre relation devient physique, je m’exposerai à un homme qui n’est pas très intéressé par mon consentement.

En faisant preuve d’une sexualisation rapide et non calibrée d’une conversation virtuelle, un homme donne en effet beaucoup d’informations négatives sur sa qualité en tant que partenaire masculin!

 

Par quoi remplacer les dick-pics ?

La plupart des femmes apprécient quand la sexualisation se fait de manière progressive et partagée. Des compliments bien sentis sur son physique, des anecdotes à caractère érotique ou sexuel drôles, communiquer ses intentions de manière non agressive et sans avoir d’attentes immédiates constitue des stratégies beaucoup plus appréciées et productives pour sexualiser une interaction avec une partenaire potentielle!

L’agressivité comme promesse de sécurité?

   Agressivité, sens aigu de la compétition, infidélité, impulsivité... ces traits pas toujours utiles en société peuvent être naturellement provoqués ou amplifiés par la présence de testostérone. Si ces traits de caractère sont fuis par bon nombre de femmes dès...

Quand les femmes paraissent trop parfaites

De tout temps, les hommes ont été fascinés par la beauté et la nudité des femmes. De nombreuses représentations de femmes nues comptent parmi les plus anciens artéfacts préhistoriques jamais retrouvés! Dès l’avènement d’un nouveau médium permettant de créer une image,...

The Notebook & la psychologie évolutive féminine

The Notebook (N’oublie jamais en France, Les pages de notre amour au Québec) est un film d’amour sorti en 2004 et qui est depuis devenu un film culte pour bien des femmes en manque de romantisme. Plusieurs d’entre elles n’hésitent pas à le décrire comme étant l'un des...

L’agressivité comme promesse de sécurité?

   Agressivité, sens aigu de la compétition, infidélité, impulsivité... ces traits pas toujours utiles en société peuvent être naturellement provoqués ou amplifiés par la présence de testostérone. Si ces traits de caractère sont fuis par bon nombre de femmes dès...
Continuer

Quand les femmes paraissent trop parfaites

De tout temps, les hommes ont été fascinés par la beauté et la nudité des femmes. De nombreuses représentations de femmes nues comptent parmi les plus anciens artéfacts préhistoriques jamais retrouvés! Dès l’avènement d’un nouveau médium permettant de créer une image,...
Continuer

The Notebook & la psychologie évolutive féminine

The Notebook (N’oublie jamais en France, Les pages de notre amour au Québec) est un film d’amour sorti en 2004 et qui est depuis devenu un film culte pour bien des femmes en manque de romantisme. Plusieurs d’entre elles n’hésitent pas à le décrire comme étant l'un des...
Continuer

Guillaume le rêveur

Guillaume est un très beau jeune homme, mais il doute constamment de lui et de sa propre valeur humaine et sexuelle. De peur d’être jugé inférieur, il s’efforce continuellement de se montrer sous son meilleur jour. Sa garde-robe est constamment renouvelée au goût du...
Continuer

Pourquoi apprendre à séduire est la pire des idées

Voici une petite histoire tout ce qu’il y a de plus vrai. À la fin de l’adolescence, j’ai pris la décision de perdre ma virginité et de rencontrer des filles. J’étais timide et maladroit. Je n’avais encore jamais cherché de conseils de drague sur internet, ni lu de...
Continuer

Les “Dick-Pics” surprises, qu’est-ce que la science en pense?

Les hommes ont-ils découvert une nouvelle technique de séduction qui fonctionne réellement malgré qu’elle soit récriminée socialement, ou faut-il croire les femmes lorsqu’elles disent être « turn off » par la réception d’une dick-pic non réclamée? Une...
Continuer